Comparer assurances-maladie

 

Comment fonctionne notre comparateur

Grâce à notre comparateur, vous pouvez rapidement et facilement comparer les différents assureurs les uns avec les autres et trouver l’assurance qui convient le mieux à vos besoins. Ici vous pouvez entrer les données qui s’appliquent à vous ainsi qu’à vos préférences dans le menu de gauche. Sur la base de ces données, le comparateur classe tous les assureurs qui sont pertinents pour vous.

Avez-vous trouvé le bon assureur-maladie? Ensuite, vous pouvez choisir de contracter l’assurance directement via le bouton «Continuez». Vous allez être alors dirigé vers la page correspondante sur le site web de l’assureur. Vous pouvez aussi cliquer sur ‘ Voir Forfait’ où vous aurez la possibilité d’adapter encore plus l’assurance à vos désirs.

Les résultats dans le comparateur sont triés de manière standard par prix, où l’assurance la moins chère se trouve toujours en haut. Cependant, vous pouvez toutefois choisir de classer les résultats selon la qualité ou par ordre alphabétique, en les modifiant dans l’encadré “Triez par” situé dans le coin supérieur gauche du comparateur.

Lorsque vous avez trouvé la bonne assurance, vous serez dirigé vers le site web de l’assureur-maladie en question. Ici, vous devrez encore remplir un certain nombre de données personnelles. Tenez donc compte du fait que vous devez avoir les données suivantes à portée de main:

  • Numéro de sécurité sociale
  • Eventuellement les données personnelles des co-assurés (partenaire, enfant)

L’assurance maladie de base obligatoir

Toute personne qui vit aux Pays-Bas et/ou y travaille est légalement obligée de s’assurer contre les soins médicaux les plus communs. Ces soins sont inclus dans l’assurance de base. Sous soins communs, on trouve entre-autres l’achat des médicaments et une visite éventuelle à un médecin ou à un hôpital.

Les autres formes de soins sont couverts dans une mesure limitée, tels que les ambulances, les soins paramédicaux et certains soins dentaires. Un assureur ne peut d’ailleurs jamais vous refuser une assurance de base. Cela est prescrit par la loi.

Vous êtes légalement obligé de contracter une assurance de base néerlandaise dans les quatre mois avant que votre permis de séjour permanent ne soit en vigueur. Il est important à cet effet que votre assurance de base soit déjà active au moment où votre permis de séjour permanent entre en vigueur. Si vous avez fait trop tard la demande d’une assurance de base, alors vous êtes obligé de payer la prime d’assurance-maladie de façon rétroactive.
S’il n’y a toujours pas eu de décision concernant votre permis de séjour, vous ne pourrez pas encore contracter une assurance santé aux Pays-Bas. Cela est également valable si vous possédez déjà un permis de séjour temporaire.

Certains assureurs proposent des forfaits pour les personnes qui déménagent vers les Pays-Bas pour y étudier ou y travailler. Pour être admissible à cela, vous devez répondre aux critères suivants:

  • Vous n’avez pas d’assurance-maladie néerlandaise
  • Vous n’avez pas un permis de séjour permanent
  • Vous n’habitez pas actuellement dans un hébergement pour demandeurs d’asile

Couverture de l’assurance de base

Dans les conditions d’assurance de votre assureur-maladie, vous pourrez revoir en détail quelles sont les assurances qui sont couvertes par votre assureur-maladie. Ici vous pourrez également relire les conditions dans lesquelles les soins sont couverts, tels que combien de fois un traitement est remboursé et quand vous devrez éventuellement payer quelque chose pour ce traitement.

Bien que certaines conditions peuvent légèrement différer les unes des autres par assureur, vous pouvez compter dans la plupart des cas, sur le fait que les soins suivants sont toujours inclus dans le forfait de base:

  • Les soins médicaux fournis, entre-autres, par les hôpitaux, les médecins spécialistes, les généralistes et les sages-femmes
  • Les médicaments et autres remèdes
  • Les dispositifs médicaux
  • Les soins paramédicaux y compris (de manière limitée) la gymnastique médicale ou la kinésithérapie, l’ergothérapie, l’orthophonie et les conseils diététiques
  • Les soins dentaires jusqu’à 22 ans
  • L’odontologie spécialisée
  • Le dentier
  • Tant le transport par ambulance que le transport assis
  • Le séjour à l’hôpital
  • Au maximum, trois traitements FIV (fécondation in vitro)
  • Les soins de maternité

Franchise

Dans le cas d’une assurance de base aux Pays-Bas, il y a également une franchise obligatoire. Pour 2016, la franchise obligatoire est de € 385, -. Cela signifie que les premiers € 385, – en frais de soins de santé pendant l’année, en première instance, vous devrez les payer vous-même. Ce montant
s’ applique par personne et non par famille. La franchise peut être augmentée jusqu’à € 885. En contrepartie, vous pouvez obtenir un rabais sur la prime d’assurance-maladie.

Il y a cependant des, soins qui ne sont pas couverts par la franchise. Par exemple, vous ne devez pas payer de frais supplémentaires pour les visites chez le médecin, la sage-femme et les soins de maternité. Pour les enfants de moins de 18 ans, il n’y a pas de franchise. Il n’y a également aucune franchise s’appliquant aux soins dentaires pour les jeunes jusqu’à 22 ans.

Les assurances-maladie complémentaires

L’assurance de base ne rembourse pas tous les soins. C’est la raison pour laquelle, vous pouvez également contracter une ou plusieurs assurances complémentaires en plus de votre assurance de base. Par exemple si vous vous attendez à des frais médicaux élevés, il est judicieux de prendre une assurance complémentaire. Il est possible entre-autre de vous assurer de manière complémentaire pour une kinésithérapie, des soins dentaires, des soins à l’étranger, la rééducation dans une station thermale et différentes sortes de thérapie complémentaires.

Tous les assureurs néerlandais offrent des assurances complémentaires en plus de l’assurance de base. Ici, la composition, la couverture et le prix entre les assurances complémentaires peuvent différer par assureur. Vous pouvez contracter une assurance complémentaire auprès du même assureur que votre assurance de base, mais vous êtes aussi libre de choisir un autre assureur.

Les assureurs-maladie peuvent déterminer eux-mêmes les forfaits qu’ils offrent et sous quelles conditions. Cela est dû au fait que les assurances complémentaires, contrairement à l’assurance de base, ne sont pas incluses dans la Loi sur l’assurance santé. Par conséquent, un assureur peut également vous refuser une assurance complémentaire ou vous demander une prime plus élevée si vous êtes âgés ou si vous avez êtes malades de manière chronique.

Police d’assurance combinée de prestations en nature / de remboursement

Lorsque vous contractez une assurance-maladie, vous choisissez également une certaine police. Il s’agit de la façon dont votre assureur vous pourvoit des soins nécessaires. Ainsi vous pouvez chez un assureur avoir tous les soins (pensez aux hôpitaux et aux généralistes), tandis qu’un autre assureur ne remboursera que les fournisseurs de soins de santé avec lesquels l’assureur a conclu des accords sur les prix et la qualité. Chez la plupart des assureurs, vous pouvez choisir entre une police de prestations en nature ou une police de remboursement. En outre, il existe une forme intermédiaire, appelée la police combinée. Ci-dessous, nous expliquons brièvement les différences:

Police de prestations en nature

Si vous choisissez pour une police de prestations en nature, vous avez accès aux soins par les fournisseurs de soins de santé avec lesquels votre assureur a conclu un contrat. Vous n’avez pas non plus besoin d’avancer les frais. Parce que votre assureur a pris des engagements avec votre institution de soins, c’est l’assureur-maladie qui paiera directement aux fournisseurs de soins de santé.Mais si vous optez quand même pour un fournisseur de soins qui n’a pas de contrat avec votre assureur-maladie, la probabilité existe que ce soin ne soit pas (complètement) remboursé. Une exception à la règle est l’octroi d’une aide d’urgence. Là, vous pouvez aller dans toutes les institutions médicales et les frais seront toujours couverts, quel que soit celui qui fournit les soins.

Police de remboursement

Dans le cas d’une police de remboursement, vous pouvez choisir vous-même votre fournisseur de soins de santé / Avec cette police, vous devez avancer vous-même les frais pour les soins. Vous pouvez ensuite envoyer la facture à votre assureur, qui remboursera ensuite les frais effectués en faisant un virement sur votre compte.

Police combinée

La police combinée est une assurance-maladie où la police des prestations en nature et la police de remboursement sont combinées. Vous pouvez, avec cette assurance, vous-même choisir votre fournisseur de soins de santé. Toutefois, l’assureur a conclu des accords avec divers établissements de soins de santé, d’où le fait que certains soins sont remboursés en prestations en nature, tandis que pour d’autres soins, vous devrez d’abord vous-même avancer les frais.

Police Vie-Pro

Si sur la base de vos croyances religieuses, vous êtes contre l’avortement, la sélection d’embryons et l’euthanasie, alors vous pouvez choisir d’exclure ces traitements sur votre assurance-maladie. Cette police est également appelée une police vie-pro.